QUI EST LA MARMOTTE ?

 

 

 

Histoire des marmottes

Classification espèces

Distribution géographique

Régime alimentaire

Le terrier

Amours de marmottes

 Hibernation

Comportement

Prédateurs

Protection de la marmotte

 

Accueil

Gifs Animés

Fonds d'ecran

Dessins

Videos

Liens

Photos

 

 

HISTOIRE DES MARMOTTES

* Retour au sommaire *

Les marmottes sont apparues entre 7 et 23 millions d'années (Miocène). Leur origine géographique reste encore mal définie. On pense que les marmottes sont originaires d'Amérique du Nord et auraient colonisé les steppes d'Asie puis l'Europe et passant par le détroit de Béhring.

Elles vivaient jusqu'en France et en Espagne à l'époque de la glaciation de Riss (de 300 000 à 130 000 ans) pour se retrouver abondamment en Europe de l'Ouest à la glaciation de Würm  (de 80 000 à 20 000 ans), climat qui lui était plus propice , faisant qu'on a retrouvé des fossiles de marmottes de Belgique du Sud à la Hongrie et d'Espagne aux monts de Transylvanie. En France , des fossiles ont étés découverts dans de nombreux endroits (Bourgogne , Alsace , Ile de France , plaine Picarde et quelques départements de l'Ouest et Centre Ouest et évidemment les régions de haute altitude comme les Alpes , le Massif Central et les Pyrénées), attestant de la forte présence des marmottes

 

Le début de l'Holocène (environ 10 000 ans) et son réchauffement climatique ramena la forêt. Les marmottes partirent dans les montagnes (Tatras , Transylvanie , Alpes) et disparurent de nombreuses régions d'Europe (Slovénie , Quelques cantons Suisses , Pyrénées puis , plus tard , Vercors et Carpates méridionales). Sa population n'a cessé de décroître depuis , faisant même craindre , au début du 20ème siècle , à sa disparition de France. Cependant , depuis le 19ème siècle , de nombreuses opérations de réintroduction ont été menées (Slovénie , Suisse , Autriche , Allemagne , Ukraine , Italie , Roumanie). En France aussi , de nombreux repeuplements ont été tentés , avec succès dans les Pyrénées et dans le Massif Central , mais ont échoués dans le Jura et les Vosges. Dans les Alpes , l'espèce est en extension depuis 1964 et se porte de mieux en mieux , jouissant d'une image sympathique auprès du grand public (elle est utilisée dans la publicité , au cinéma ou est grosse pourvoyeuse de vente de cartes postales) et profitant aussi sans doute de ce que l'économie des régions montagnardes se fonde de plus en plus sur le tourisme et de moins en moins sur l'exploitation directe de ses ressources propres.

 

Dans ses rapports avec l'homme au fil du temps , il semble que la marmotte n'ait que peu servi de ressource alimentaire , peut-être un gibier d'appoint pour les hommes préhistoriques (de rares cas de représentations pariétales existent dans le  sud ouest de la France). Il semble que la marmotte a été victime de la chasse  et du braconnage dans les populations alpagistes jusqu'à la seconde guerre mondiale , sa graisse étant utilisée à des fins médicinales , et sa fourrure ayant une valeur commerciale. Même si cette pratique perdure de nos jours , elle s'est marginalisée considérablement. Il est arrivé que la marmotte soit utilisée comme animal de spectacle par les migrants Savoyards donnant son nom à la valise de ses "maîtres" , un usage du nom de la marmotte qui perdure encore de nos jours. La sociabilité extrême (pour un animal sauvage !) de la marmotte et sa bonne image sont maintenant utilisées dans l'industrie du tourisme , actvité humaine tout de même moins destructrice pour la marmotte que la chasse et le piégeage !

 

 

CLASSIFICATION ESPECES

* Retour au sommaire *

La marmotte est un mammifère de l'ordre des Rongeurs , appartenant à la famille des Sciuridés (cousins célèbres : Ecureuils,Chiens de prairie). La marmotte a une stature ramassée , une tête plate , un cou très court et une queue touffue. Ses pattes avant sont munies chacune de quatre griffes et ses pattes arrière de cinq. Elle mesure environ 60 à 70 cm de long pour un poids de 2 à 5 kg (parfois plus en Automne) mais ces données varient selon les espèces (ex:la marmotte Olympus peut peser jusqu'a 11 kg , les tailles varient moins). La couleur de sa fourrure varie du jaune au brun foncé. C'est un animal fouisseur muni de puissantes pattes qu'il utilise pour creuser des terriers (son habitat),partageant son temps entre nourriture , surveillance de ses prédateurs (son angle de vision est de 300 degrés,ce qui est fort utile pour déjouer les ruses de ceux-ci) et sommeil (sa particularité célèbre est de devoir hiberner quasiment la moitié de son existence).

 

On distingue à travers le monde quatorze espèces de marmottes : Six vivent en Amérique du Nord : Marmota Monax (dite siffleux), Marmota Flaviventris , Marmota Caligata , Marmota Broweri , Marmota Vancouverensis , Marmota Olympus et Huit autres se trouvent sur l'espace Eurasien : Marmota marmota , Marmota Bobac , Marmota Caudata , Marmota Baibacina , Marmota Sibirica , Marmota Camtschatica , Marmota Himalayana et Marmota Menzbieri.

 

 

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE

* Retour au sommaire *

Les marmottes sont présentes en Asie , en Amérique du Nord et en Europe et sont absentes de l'hémisphère Sud.

 

  Amérique du Nord :

* Marmota Monax * (dite  Groundhog ou Woodchuck) : La marmotte la plus répandue sur ce continent (des Appalaches à l'Alaska et couvrant la majeure partie du Canada) . Phil la marmotte de Punxsutawney est de cette espèce , ce qui en fait une des plus connues

Présentation de la marmotta monax , marmotte la plus commune des Etats-Unis

 

* Marmota Flaviventris * (dite Marmotte à ventre jaune) : Se trouve au centre et centre-ouest des Etats unis et débordant vers le canada au nord (La marmotte des montagnes Rocheuses) . reconnaissable à son museau cerclé et bicolore

video de Marmottes à ventre jaune ( Yellow Belied Marmot en anglais)

 

* Marmota Caligata * : Une marmotte principalement Canadienne dont la zone s'étend des Grands Lacs au nord à Calgary au sud et quasiment aux Iles Aléoutiennes à l'ouest

 

* Marmota Broweri * : La marmotte la plus nordique du continent dont l'aire s'étend approximativement de l'île Victoria (Canada) jusqu'au détroit de Béhring ayant la Russie en face d'elle

 

* Marmota Vancouverensis *  (Marmotte de l'île de Vancouver) : espèce menaçée ne subsistant qu'en petites colonies sur l'île de Vancouver à l'extrême ouest du Canada (proche de la frontière des Etats Unis)

 

* Marmota Olympus * : Marmotte extrêmement localisée,ne se trouve que dans le Mont Olympic dans l'Etat de Washington (espèce protégée depuis 1938)

 

 

 Europe / Asie :

* Marmota Marmota * : Marmotte des Alpes,son aire principale est la chaine montagneuse des Alpes (Suisse , France , Italie) mais elle peut se trouver, localement , dans de nombreuses régions élevées d'Europe de l'Ouest.

 

* Marmota Bobac * : C'est la marmotte eurasienne par excellence puisqu'on la trouve d'Ukraine aux steppes du Kazakhstan

 

* Marmota Caudata * (Dite Marmotte rouge ou à longue queue) .Marmotte du Moyen-Orient (Afghanistan , Pakistan , Ouzbekistan) qui vit jusqu'a 4300 mètres d'altitude

 

* Marmota Baibacina * : (Dite Marmotte Grise) Marmotte des monts du nord de la Chine jusqu'au centre de la Russie

 

* Marmota Sibirica * : Marmotte que l'on peut voir du Kazakhstan jusqu'à la Mongolie et Chine septentrionale


Marmotte de Siberie (Marmota sibirica) par NoahworldOfficial

 

* Marmota Camtschatica * : Marmotte la plus nordique d'Asie que l'on trouve en aires morcelées des monts de l'Altaï au plateau de  Sibérie centrale et jusqu'à la péninsule coréenne.

 

* Marmota Hymalayana * : Celle ci s'est nichée sur toute la chaine Himalayenne (Chine,Népal,nord Inde)

 

* Marmota Menzbieri * : C'est la plus petite marmotte existante,son aire de distribution recouvre une zone d'environ 200 km² en Asie centrale d'Ouzbekistan jusqu'au Tadjikistan

 

 

REGIME ALIMENTAIRE

* Retour au sommaire *

Malgré un  jeûne de plusieurs mois durant l'hibernation,la marmotte est une grosse mangeuse  et profite de la belle période pour faire des réserves de graisses qui lui permettront de survivre à l'hiver. Végétarienne,elle raffole de verdure fraîche , de trèfle , de pissenlits , de fleurs , de baies et de graminées. A l'occasion , elle peut manger des légumes , des racines ou bien des écorces. Si la nourriture se fait rare , elle mange parfois des vers , des insectes ou des sauterelles,apport en protéine bienvenu avant l'hiver !

 

La marmotte ne boit pas,la rosée déposée sur la végétation et l'eau contenue dans les plantes lui suffisent. S'alimenter est sa principale préoccupation (presque 50% de son temps) car elle doit faire des réserves en très peu de temps pour assurer son hibernation.. On peut souvent l'apercevoir près de son terrier , savourant son repas (2 repas par jour, et 400 grammes de nourriture par jour !) qu'elle maintient dans ses pattes antérieures grace à ses doigts préhensiles.

 

 

LE TERRIER

* Retour au sommaire *

 Les marmottent accordent une grande importance à leur terrier , refuge salvateur en cas d'attaques de prédateurs et véritable nid de conservation de l'espèce en hiver. Le terrier constitue un système élaboré de galeries pouvant s'infiltrer jusqu'à six mètres sous terre (marmotte Bobac) à l'intérieur duquel la marmotte se dirige à l'aide de ses vibrisses (moustaches) car elle ne voit pas dans le noir. L'emplacement stratégique du terrier est capital , il est le plus souvent creusé au versant sud d'une pente , permettant aux marmottes de profiter des meilleures températures , chaque détail comptant dans ce milieu aux conditions de vie difficile qu'est la montagne !

 

Le  terrier est constitué de plusieurs pièces,la "principale " pouvant accueillir , pour certaines espèces , jusqu'à 20 individus hibernants , véritable chambre nid toujours au moins un mètre au dessous du sol pour être totalement isolée du froid , et "les latrines " des marmottes , espace dédié dans le terrier. Les marmottes ne s'éloignent jamais très loin de leur abri dont l'emplacement est également choisi en fonction de la visibilité qu'il apporte du danger. L'activité fouisseuse inlassable des marmottes leur offre de nombreux abris providentiels dans leur aire d'évolution,et leurs terriers ont très souvent de multiples accès.

 

Et quand arrivent les frimas hivernaux , la marmotte s'endort paisiblement , ayant pris grand soin à l'automne , de garnir copieusement le terrier de foin consciencieusement coupé et séché par les membres de la colonie. Elle passera tout l'hiver à dormir , long sommeil entrecoupé de quelques réveils afin de se rendre aux latrines du terrier , et reviendra se coucher dans sa litière de foin alors qu'un épais manteau neigeux recouvre le terrier.

 

A noter que d'une espèce à l'autre , les terriers sont adaptés à l'environnement des marmottes (champs , clairières , forêts clairsemées ou pentes rocheuses) et pour toutes les espèces,l'habitat est idéalement plaçé pour pouvoir se nourrir sans avoir à parcourir de trop longues distances

 

 

AMOURS DE MARMOTTES

* Retour au sommaire *

Peu après être sortie de sa léthargie vers la mi-avril , c'est le temps des pariades. Les marmottes se mettent en quête d'un partenaire et se livrent parfois à de véritables joutes pour conquérir l'élue de leur coeur. A cette phase succède une période où les marmottes se flairent , l'odorat leur permettant de s'identifier. L'accouplement a été très rarement observé et se déroule le plus souvent dans le terrier , de plus , la femelle n'est réceptive que peu de temps. Généralement , la marmotte n'est réceptive que tous les deux ans , son métabolisme ne lui permettrait pas d'assumer tous les ans des marmottons à élever et des ressources de nourriture à accumuler.

 

Les petits naissent en avril ou mai après une période de gestation de 32 jours (la marmotte donne naissance en moyenne à quatre petits), ils sont aveugles et sans poils , mesurent environ dix centimètres de long et pèsent 30 grammes. Après un mois , leurs yeux s'ouvrent , leur pelage s'assombrit , ils seront sevrés vers cinq à six semaines et pourront alors commencer à explorer les abords du terrier. La croissance des marmottons est très rapide (ils atteignent environ 600 grammes après huit semaines) ce qui est vital pour leur permettre d'envisager leur première hibernation avec sérénité.

 

HIBERNATION

Retour au sommaire *

 Pour faire face aux rigueurs de l'hiver , la marmotte a tout simplement choisi de l'éviter en hibernant. Aussi dès que la température descend en dessous de 12 degrés (vers la mi-Octobre) elle rentre dans son terrier et ne ressortira qu'au printemps suivant.

 

Son organisme va alors subir de profondes transformations et les fonctions de son corps vont être réduites. Après avoir bouché hermétiquement l'entrée du terrier (avec de l'herbe sèche et de la terre), la marmotte ainsi que tous les membres de sa "famille" vont se blottir les uns contre les autres et vont tomber dans un état de somnolence puis en léthargie totale. La température du corps de la marmotte (habituellement de 38 à 39 degrés en été) va descendre jusqu'à 4 degrés , les battements de son cœur vont ralentir et passer de 90 à 40 par minutes , et ses mouvements respiratoires sont à peine visibles. Enfin,sa consommation d'oxygène est très réduite : 20 fois moins !

 

Durant l'hiver,les marmottes se réveillent spontanémént toutes les trois à quatre semaines , ce qui leur permet de vider leur vessie. Pendant six mois , la marmotte va vivre sur les réserves de graisse qu'elle a accumulées durant la période estivale. Mais dès que la température ambiante dépasse 15 degrés , les fonctions de leur corps reprennent alors leur activité et les marmottes se réveillent alors en ayant perdu 50% de leur poids

 

 

COMPORTEMENT

* Retour au sommaire *

 Les marmottes sont des animaux paisibles et sociables , elles forment un groupe et déterminent géographiquement leur domaine vital (environ 2 à 4 hectares). Elles marquent leur territoire par des sécrétions et peuvent s'affronter si une marmotte exterieure tente de pénétrer dans un domaine qui n'est pas le sien , mais en général , chaque colonie respecte ses frontières. Les marmottes constituent un groupe variant de 6 à 15 individus (ce ne sont pas des animaux solitaires), la taille de ce groupe dépendant du nombre de petits et de jeunes de l'année. Un groupe comprend un à deux mâles adultes , une à trois femelles adultes , deux à cinq petits et autant de jeunes d'une année.

 

Au printemps , les marmottes percent l'entrée de leur terrier et sortent doucement de leur grand sommeil. Le groupe ne s'alimente pas tout de suite (il leur reste encore quelques réserves de graisse), les marmottes restant paisiblement assises près du terrier , mangeant de la neige pour s'hydrater et faisant leur grande toilette. C'est en avril que les querelles amoureuses parfois violentes vont exploser au sein de la colonie entre les mâles adultes. Après une période de gestation de 34 jours , la femelle met bas et s'isole alors dans le terrier hivernal pendant plus d'un mois,interdisant l'accès au reste de la colonie qui doit se contenter des terriers d'été. Durant cette période , les marmottons sont très dépendants de leur mère. Au bout d'un mois , les petits commencent à sortir sous la surveillance rapprochée de leur mère , découvrent le monde exterieur reniflant tout ce qu'ils rencontrent...(ils sont curieux et téméraires) et vont également s'intégrer au groupe. Chaque saison , dans une colonie , les femelles adultes assument chacune leur tour le rôle de mère pour les marmottons

 

A la fin de la période des amours,les marmottes ayant épuisé leur réserves de graisse se mettent à brouter , et quand la neige a fondu , elles nettoient les terriers , renouvellent les litières et creusent "furieusement" de nouveaux abris et terriers (Les membres d'un même groupe dorment alors dans des terriers différents). Plus la saison estivale approche et plus on peut les voir s'affairer devant leur terrier : léchage de museau , grignotage ...et seule la faim peut les faire s'éloigner un peu , tout en restant sur leur domaine !  En mai-juin , les jeunes de 2 ans vont abandonner le groupe parfois quelques jours,puis partent à l'aventure pour toujours...ainsi est réglée la vie de la marmotte.

 

Chez nos marmottes , une très grande partie du temps passé en plein air consiste à observer autour d'elles et à surveiller assidûment si aucun prédateur ne s'approche.L'un d'entre elles guette pendant que les autres broutent , et quand un danger se précise , la guetteuse lance un sifflement  d'alerte strident et toute la colonie disparaît en quelques secondes dans les trous de refuge les plus proches !  puis , quand le calme est revenu , elles réapparaissent progressivement , évitant tout regroupement qui pourrait leur être fatal. Durant tout l'été , elles vont faire des réserves de graisse , indispensables à leur survie future. Les marmottes se ravitaillent dans la matinée puis retournent vers les terriers où elles se mettent au soleil , tout en observant les marmottons qui jouent . Si le soleil est trop intense , elles se cachent à l'ombre d'un terrier et ne ressortiront que vers la fin de l'après midi pour brouter à nouveau jusqu'au coucher du soleil

 

Quand arrive l'automne , la colonie est moins visible , nos marmottes étant déjà bien dodues ! et l'ouverture de la chasse fait apparaître pour elles un nouveau prédateur:le chasseur... Vers la mi-octobre , les marmottes sont prêtes à hiberner et les petits ont triplé de volume pour affronter l'hiver , c'est alors que commence la préparation du terrier pour l'hiver (les marmottes y apportent du foin en quantité), elles cessent de brouter et passent de longs moments à profiter des derniers rayons du soleil. Les membres de la colonie disparaissent un à un (les adultes en  premier et les petits ensuite) et quand la dernière marmotte est rentrée , le terrier est bouché de l'intérieur et notre groupe ne ressortira qu'en avril suivant !

 

 

PREDATEURS

* Retour au sommaire *

L'aigle et le renard sont les ennemis naturels de la marmotte. La martre , l'hermine et le grand corbeau restent des prédateurs occasionnels ainsi que les chiens errants. L'aigle royal est son pire ennemi (90% de l'alimentation de l'aigle !) et malgré les cris d'alarme lançés par notre pauvre marmotte l'ayant aperçu tournoyer dans le ciel,il est parfois trop tard pour se cacher avant qu'il ne fonde sur ses proies...

 

Dans certaines régions , le renard est un ennemi plus redouté que l'aigle , mais manger des marmottes reste rare pour lui (10% de son alimentation seulement), il est plutôt à l'affût des marmottons , moins craintifs et moins résistants que les marmottes adultes qui se débattent énergiquement , faisant parfois faire demi-tour et lâcher prise au renard assaillant. La marmotte laisse approcher le renard mais connaissant ses ruses,elle bondit dans son terrier au dernier moment.

 

Au début du 20ème siècle , elle fut chassée par l'homme qui les déterrait et les piégeait ! à lui seul , il a occasionné plus de dégats sur les populations de marmottes que leurs prédateurs naturels ! Pour les marmottes vivant en Amérique du Nord,le lynx,le cougar et l'ours sont aussi à redouter.

 

Enfin , la réintroduction du loup dans les Alpes Françaises cause des soucis à la marmotte qui voit ainsi réapparaître un de ses principaux prédateurs ancestraux. Hélas,des cas de colonies de marmottes attaquées sont déjà signalés dans les Hautes-Alpes (Massif des Ecrins)

 

 

PROTECTION DE LA MARMOTTE

* Retour au sommaire *

La race de marmotte la plus menacée à l'heure actuelle est la marmotte de l'île de Vancouver(côte occidentale du Canada), la faible étendue de son habitat étant un cruel handicap. Il existe cependant des programmes sérieux visant à la protéger et à la sauver. le Canada qui aime ses grands espaces et sa nature déploie beaucoup d'énergie à préserver sa belle marmotte emblématique.

 

La marmotte Alpine fait , elle , partie des espèces protégées de la faune(Convention de Berne de 1979 ratifiée par la France en 1990), ce qui fait d'elle une espèce non domestique appartenant au patrimoine biologique. Etrangement , elle fait tout de même partie de la liste des espèces dont la chasse est autorisée,mais ne figure pas sur la liste des animaux susceptibles d'être classés nuisibles.

 

A son endroit sont interdits en France : le colportage , la mise en vente , la vente ou l'achat de spécimens morts , le déterrage , le piégeage et le transport de spécimens vivants. La capture et le transport des marmottes à des fins scientifiques ou de repeuplement ainsi que les réintroductions sont strictements règlementés.

 

Sachez que la marmotte est un animal qui a des droits et qu'elle fait partie du patrimoine sauvage . Elle est aussi bénéfique , son activité fouisseuse offrant des abris à d'autres espèces animales et apportant aération , drainage et redistribution des sels minéraux aux sols qu'elle creuse. Le broutage des marmottes évite le développement d'herbes hautes qui créent un sol favorable aux avalanches.

 

Enfin , chaque visiteur de la montagne aura peut-être la chance de vivre la rencontre  avec une marmotte au détour d'un chemin , la meilleure récompense que l'on puisse avoir de la protection que l'être humain veut lui accorder !

 

 

© 2003 - 2012 , Page réalisée par Momotte

 

 

Accueil

Gifs Animés

Fonds d'ecran

Dessins

Videos

Liens

Photos

 

 

 

 

 

 

 

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!